L’utilisation de l’anglais se banalise en France et dans de nombreux pays

L’utilisation de l’anglais se banalise en France et dans de nombreux pays. Ce phénomène ancien est aujourd’hui porté par la mondialisation de l’économie, dont l’anglo-américain est la langue véhiculaire. Si la classe dirigeante semble l’encourager, des résistances s’organisent. – via Le Monde diplomatique.

Il serait plus précis de parler de l’usage de certains mots en anglais; d’un lexique limité de mots empruntés du monde des affaires ou de la culture anglo-américaine. Les usagers de ce lexique ne sont pas pour autant bilingues. C’est-à-dire qu’ils ne parlent pas nécessairement la langue anglaise. Ils ne l’écrivent probablement pas non plus.

Les résistances? Elles ne sont jamais systémiques. Elles émergent davantage de valeurs partagées. Dans la cas qui nous occupent: aimer la langue, qui veut dire bien la parler et s’efforcer d’en découvrir les richesses et les contours.

One thought on “L’utilisation de l’anglais se banalise en France et dans de nombreux pays

Comments are closed.